APPEL À PARTICIPATION : Projet pilote MOOC JEUNESSE OIF

APPEL À PARTICIPATION : Projet pilote MOOC JEUNESSE OIF

Il est maintenant temps de s’inscrire au tout premier projet pilote MOOC JEUNESSE DE...

Rencontre des jeunes chercheurs africains en France

Rencontre des jeunes chercheurs africains en France

Rencontredes jeunes chercheurs africains en France Seconde Édition 1er et 2 décembre 2016, à...

Accord de partenariat entre l’AUF et la Fondation Alliance française

Accord de partenariat entre l’AUF et la Fondation Alliance française

L'Agence universitaire de la Francophonie et la Fondation Alliance française viennent de signer un...

CONFLUENS participe au Salon de l'Entrepreneuriat et de l'Emploi à Madagascar

CONFLUENS participe au Salon de l'Entrepreneuriat et de l'Emploi à Madagascar

Le stand de CONFLUENS au Salon de l'Entrepreneuriat et de l'Emploi à Madagascar est animé par ses...

CONFLUENS anime le MOOC REF 2

CONFLUENS anime le MOOC REF 2

(Paris/France) Pour la deuxième année consétutive, CONFLUENS participe à l’animation du MOOC REF ­...

  • APPEL À PARTICIPATION : Projet pilote MOOC JEUNESSE OIF

    APPEL À PARTICIPATION : Projet pilote MOOC JEUNESSE OIF

    vendredi 17 février 2017 16:01
  • Rencontre des jeunes chercheurs africains en France

    Rencontre des jeunes chercheurs africains en France

    jeudi 3 novembre 2016 06:42
  • Accord de partenariat entre l’AUF et la Fondation Alliance française

    Accord de partenariat entre l’AUF et la Fondation Alliance française

    lundi 19 septembre 2016 10:11
  • CONFLUENS participe au Salon de l'Entrepreneuriat et de l'Emploi à Madagascar

    CONFLUENS participe au Salon de l'Entrepreneuriat et de l'Emploi à Madagascar

    jeudi 14 juillet 2016 11:34
  • CONFLUENS anime le MOOC REF 2

    CONFLUENS anime le MOOC REF 2

    vendredi 8 juillet 2016 17:08

Témoignage de boursier : KENGUE TSAFACK Cédric, étudiant à l'IFAG

De nationalité camerounaise, Cédric Kengue Tsafack est étudiant de Master 2 en Droit-Économie-Gestion option Administration des entreprises (MAE), à l’Institut de la Francophonie pour l’Administration et la Gestion (IFAG) basé à Sofia (Bulgarie). Il effectue depuis le 24 novembre 2014, un stage professionnel au Bureau Afrique centrale et des grands lacs (BACGL).

 

Étudiant de l'IFAG, vous êtes stagiaire depuis peu au BACGL. En quoi consiste votre travail ?

Mon stage au sein du BACGL est une partie intégrante de ma formation à l'IFAG et une condition de l’obtention du diplôme. Il s’étendra sur 4 mois pendant lesquelles j'aurai le privilège de mettre en pratique les multiples enseignements acquis durant l’année académique, de me confronter aux réalités du monde professionnel, et de bénéficier de l’expérience de ma hiérarchie pour me forger une culture d’analyse et de proposition d’alternatives, de solutions aux diverses difficultés rencontrées.

La programmation quadriennale 2014-2017 de l’Agence universitaire de la Francophonie a établi deux piliers sur lesquels son plan d’actions est bâti : la déconcentration et l’approche par projet. Au sein de ma structure d'accueil, un certain nombre de projets sont mis en œuvre afin que l’Université soit plus que jamais au centre du développement économique et social des sociétés. Ces projets concernent le soutien aux formations innovantes et professionnalisantes, le soutien aux équipes de recherche, l’appui multiforme aux départements universitaires de français et centres de langue des établissements membres, la modernisation de la gouvernance universitaire par les TICE, la promotion de l’offre de formation francophone en ligne, etc.

J’ai la tâche d’évaluer la mise en œuvre des projets réalisés au cours des deux précédentes années, d'analyser la relation coût-efficacité de ces différents projets, d'évaluer leur rentabilité suite aux objectifs qui devaient être atteints en fonction d'indicateurs préalablement définis, et bien entendu, d'émettre des avis et propositions pour apporter une éventuelle amélioration de la situation actuelle.

Vous avez également bénéficié d'une allocation de l'AUF. Comment en êtes-vous arrivé là ?

Tout à fait. Le Master en administration des entreprises est un diplôme de double compétence qui a pour objectif de proposer une formation généraliste en sciences de gestion, destinée aux diplômés d'autres filières souhaitant parfaire leur connaissance du monde de l'entreprise et découvrir ses méthodes de gestion. J’ai eu l’opportunité de suivre cette formation grâce à une bourse de l’AUF. Je l'ai obtenue en septembre 2013 au terme d'un concours international qui s’est déroulé en 3 étapes : 1- sélection des dossiers de candidatures en fonction de la pertinence par rapport à la formation de base, de la qualité et de l’excellence du dossier ; 2- examen écrit ; 3- examen oral portant sur les motivations et les perspectives après la formation. C’est au terme de ces 3 phases que j’ai été définitivement retenu avec un compatriote et d’autres africains, pour effectuer cette formation en compagnie d'étudiants de la région Europe centrale et orientale.

Quelles sont vos perspectives d'avenir après le stage au BACGL?

Après le stage au BACGL, je serai doté des compétences nécessaires pour me lancer dans le marché de l'emploi que ce soit au niveau local, régional et même international. Je serai ainsi disposé à mettre mes aptitudes professionnelles et mon savoir-être au service de toute entreprise ou organisation qui souhaite véritablement de manière pérenne, accroître sa productivité et consolider sa compétitivité dans un environnement où la concurrence n'a plus de frontière. Néanmoins, je souhaite être un créateur de la valeur ajoutée, un participant à la génération de ressources pour soutenir l’émergence de mon pays. Grâce à l'AUF, j'estime être doté des compétences nécessaires pour concevoir et piloter un projet d'entreprise.

Votre mot de la fin...

Je tiens à témoigner toute ma gratitude à l'Agence universitaire de la Francophonie qui m'a accompagné dans la réalisation de mon projet éducatif. Suivre cette formation à l'IFAG a été une réelle opportunité d'entrer en contact avec un milieu multiculturel, puisqu'environ 30 nationalités y sont représentées chaque année. Cela a donc été l'occasion de voir comment d'autres personnes réagissent face aux événements, aux situations qui se présentent à elles. C'est une expérience très enrichissante pour le développement personnel. Ainsi, tout futur porteur de projet ou gestionnaire a le devoir de pouvoir gérer les différences, et d'en tirer les bénéfices pour au final, faire fructifier ses activités, dans un monde où les économies sont de plus en plus interdépendantes. Et c'est tout à l'honneur de la Francophonie institutionnelle qui s'est porté garante de la promotion de la diversité culturelle, et du soutien à l'enseignement supérieur, à la formation et à la recherche.